Nos conseils pour votre CSE

Retrouvez tous nos conseils pour l’organisation, le déroulement de vos CSE et la rédaction de votre compte rendu et procès-verbal.

Menacom conjugue exigence et expérience pour accompagner chaque jour avec succès des associations, des sociétés privées et des institutions publiques françaises dans la rédaction de leurs comptes rendus de réunion et la conduite de leurs projets.

Nous mettons à votre disposition un ensemble d’articles et de conseils pour vous accompagner dans vos fonctions de secrétaire, secrétaire adjoint, élu, trésorier.

Tous nos articles et conseils gratuits vous garantissent de disposer d’une information fiable et sourcée sur l’ensemble des éléments nécessaire à l’organisation de vos CSE, depuis l’élection des membres jusqu’aux divers contentieux possibles.

Première réunion CSE : comment l’organiser ?

La mise en place du CSE constitue une obligation légale dans toute entreprise d’au moins 11 salariés pendant 12 mois consécutifs. Il convient d’organiser le plus tôt possible les élections du CSE pour les entreprises qui ne l’ont pas encore mis en place. L’organisation des élections intervient soit dans le cadre de la mise en place du CSE, soit dans le cadre du renouvellement du comité. Cet article présente toutes les informations liées à l’organisation de la première réunion de l’instance.

Différence entre PV et compte rendu de réunion CSE

Le compte rendu et le PV sont des documents servant à consigner les échanges lors de la réunion du CSE. Il n’est pas toujours évident de faire la distinction entre eux. La confusion trouve sa source dans divers facteurs, allant de l’usage dans le langage courant à la variabilité de pratiques d’une organisation à l’autre. Menacom fait le point sur la différence entre PV et compte rendu de réunion du CSE.

Signature PV CSE : obligatoire ou non ?

Le procès-verbal du CSE est un document servant à consigner les délibérations et décisions prises lors des réunions du comité. S’il est évident que le PV est d’une grande importance dans le bon fonctionnement de l’instance, la question de sa signature reste floue pour beaucoup. Est-ce une obligation, un droit ou une recommandation ? Cet article vous offre un éclairage détaillé sur la signature du PV du CSE.

Enregistrement réunion CSE : la direction peut-elle s’y opposer ?

La réunion CSE représente un moment d’échange privilégié entre les représentants du personnel et l’employeur sur divers sujets liés à l’entreprise et à ses salariés. Pour des besoins de traçabilité notamment, il se peut que l’instance décide d’enregistrer la réunion. Justement, cet article se propose de clarifier un point particulier : l’opposition de la direction à l’enregistrement des réunions du CSE.

Role du secrétaire CSE : tout ce que vous devez savoir

Le comité social et économique, pilier du dialogue social en entreprise, comprend plusieurs membres clés, dont le secrétaire du CSE. Il est obligatoire d’en désigner un parmi les membres titulaires de l’instance, et ce, conformément à l’article L. 2315-23 du Code du travail. Cette obligation concerne les entreprises de plus de 50 salariés. La désignation a lieu lors de la première réunion qui suit l’élection professionnelle des membres du CSE. Il est courant de s’interroger sur ce que l’on attend réellement du porte-parole de l’instance, car cela peut sembler assez ambigu. Cet article se propose justement de vous aider à y voir plus clair en ce qui concerne le rôle du secrétaire du CSE.

Conflits en réunion CSE : comment bien les gérer ?

La mise en place du CSE est obligatoire dans les entreprises qui comptent au moins 11 salariés pendant 12 mois consécutifs. Ce comité représente non seulement un lieu d’échanges privilégié, mais aussi un terrain potentiel de conflits. Avec une mauvaise gestion, même les désaccords mineurs risquent de s’intensifier rapidement. La manière dont les tensions sont gérées influence grandement l’efficacité et la cohésion au sein de l’instance. Voici donc une série de conseils pour vous assurer une bonne gestion des conflits en réunion du CSE.

Mise en place CSE : guide complet

En France, il existait plusieurs instances représentatives du personnel (IRP) pour défendre les intérêts des salariés : le comité d’entreprise (CE), les délégués du personnel (DP) et le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Depuis le premier janvier 2020, ces IRP font place à une instance unique : le comité social et économique (CSE). Instauré par les ordonnances Macron de 2017, le CSE vise à simplifier le fonctionnement de la représentation du personnel et à rendre le dialogue social plus fluide. Menacom vous explique tout sur la mise en place du CSE.

Heures de délégation CSE : attribution, utilisation et gestion

Les membres du comité social et économique jouent un rôle crucial dans la représentation des intérêts des salariés. Pour l’exercice de leur mandat CSE, ils disposent d’un temps spécifique que l’on appelle heures de délégation. Durant ce temps, ils ont la liberté de circuler dans l’entreprise pour accomplir leurs missions : évaluer les risques, mener des enquêtes, rencontrer des salariés, etc. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce qu’il faut comprendre sur les heures de délégation.

Ordre du jour CSE : établissement, transmission et réglementation

La réunion du comité social et économique représente l’occasion pour l’employeur et les représentants du personnel de discuter de sujets qui concernent l’entreprise et ses salariés. Pour assurer la pertinence, l’efficacité et la cohérence des échanges, un élément est indispensable : l’ordre du jour CSE. Ce document définit et structure les points qui seront abordés, ce qui garantit la bonne gestion du temps ainsi que le bon déroulement de la réunion. Dans cet article, Menacom vous explique tout ce que vous devez savoir sur l’ordre du jour du comité.

Élection CSE : préparation, organisation et règlementations

Le comité social et économique fusionne et remplace les anciennes instances représentatives du personnel : le comité d’entreprise (CE), les délégués du personnel (DP) et le comité d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail (CHSCT). L’obligation de mettre en place le CSE concerne les entreprises qui comptent au moins 11 salariés pendant 12 mois consécutifs. L’élection professionnelle CSE est donc nécessaire pour désigner les membres qui siègeront au sein de cette instance. Dans cet article, nous vous offrons un éclairage détaillé sur l’élection des membres du CSE.